Les légionelles

La légionelle

Les légionelles sont des bactéries du genre Legionella sp. naturellement présentes dans l'environnement, en particulier dans les milieux aquatiques (eaux douces et milieux hydriques artificiels). Elles colonisent aisément les installations hydriques qui leur offrent des conditions favorables

  • une eau stagnante en présence d’autres microorganismes susceptibles de fournir les nutriments que son métabolisme n’est pas capable de produire, en complément du tartre ou d’éléments de corrosion (fer, zinc);
  • une eau à température comprise entre 25°C et 45°C (optimum à 32-35°C).

La légionellose

La transmission des légionelles se fait par voie aérienne via l'inhalation de microgouttelettes d'eau contaminée (aérosols).
La contamination chez l'homme peut occasionner :

  • une maladie bénigne avec apparition d'un syndrome pseudo-grippal (fièvre du Pontiac)
  • une maladie grave avec pneumonie (légionellose) qui peut conduire au décès chez les personnes fragilisées (15% des cas). La légionellose est de ce fait une maladie à déclaration obligatoire.

La gravité de l'infection dépend de la quantité de micro-organismes inhalés, de la virulence de la souche bactérienne et de l'état immunitaire des personnes contaminées. L'espèce Legionella pneumophila du sérogroupe 1 reste de loin la plus fréquente. 

Une des sources les plus courantes de contamination est la douche.

La surveillance des légionelles

Partout en Europe et dans un grand nombre de pays dans le monde, la réglementation relative à la surveillance des Legionella spp. impose le contrôle de la qualité bactériologique de l’eau dans toutes les installations sanitaires  possédant des points d’usage à risques. Cet arrêté impose des prélèvements et analyses réguliers de l’eau et souligne l’importance du risque bactériologique et du choix des équipements adaptés.

Source : Guide technique "L’eau dans les établissements de santé" du Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille et JORF n°0033 du 09 février 2010

Niveau de surveillance des Legionella spp.

 Niveau cible

 < 1 000 U.F.C/L

 Niveau d'alerte

 > 10 000 U.F.C/L

 Niveau inadmissible

 10 000 U.F.C/L

U.F.C/L : Unités Formant Colonie/Litre

Pour les patients à haut risque dans les hôpitaux (immunodéprimés sévères), l’eau soutirée au point  d'utilisation doit viser en permanence l’absence de Legionella spp. (< 250 U.F.C/L).

En cas d’alerte sur la base d’un mauvais résultat en légionelle :
Dans un premier temps, il faut évaluer le risque d’exposition des occupants. Si l'une des situations suivantes est rencontrée : contamination généralisée, niveau de la concentration supérieure à 1 000 U.F.C/L, sérotype impliqué, cas de légionellose, patients fragiles, la pose de filtres anti-légionelle est la réponse la plus efficace. Les chocs chimiques ou thermiques sont également efficaces mais leur mise en œuvre est contraignante et sera de faible efficacité si la cause de la prolifération n’est pas identifiée.

Découvrez nos solutions de protection anti-légionelles en ERP.